Zoom sur Biopartenaire®, le label équitable & bio

A l’occasion de la quinzaine du commerce équitable, nous avions à cœur de vous présenter notre démarche d’entreprise responsable et notamment notre labellisation Biopartenaire®. Parce qu’être certifié bio c’est bien mais qu’être certifié bio & équitable c’est bien mieux. On vous explique tout sur le commerce équitable et la démarche du collectif BioPartenaire. 

 

La différence entre le bio et l’équitable

Le cahier des charges de l’agriculture biologique limite les producteurs dans l’utilisation de produits chimiques de synthèse (fertilisants et pesticides). La préservation de l’environnement et de la santé est donc au cœur des pratiques de l’agriculture biologique.

Le commerce équitable, lui, promeut une justice sociale basée sur le respect des droits humains et sur l’idée que chaque homme ou femme qui travaille mérite un revenu qui lui permet de vivre décemment (ainsi que sa famille). Il garantit donc aux producteurs des conditions économiques favorables et justes.

Pourquoi c’est si important pour nous, d’être labellisés Biopartenaire® ?

Car produire simplement bio ne veut pas forcement dire que le producteur bénéficie d’une juste rémunération de son travail. D’autant plus s’il produit loin, en Asie, en Afrique ou en Amérique du Sud par exemple. Et produire seulement en commerce équitable ne veut pas dire qu’on respecte l’environnement car l’usage de produit chimique n’est pas interdit. 

Ainsi, pour Lökki, cela a plus de sens d’être labellisé non seulement Bio mais aussi Équitable. Les deux vont de pair et c’est pour cela que nous avons choisi d’être labellisé par le seul label qui prend en considération les deux aspects : Biopartenaire®

En étant membre du collectif BioPartenaire, nous nous engageons à ce que nos kombuchas soient produits à partir de matières premières dont la production ne fait de mal ni à la Terre ni aux producteurs (de même qu’au reste de la filière, d’ailleurs) !

Les engagements de BioPartenaire : un niveau d’exigence toujours plus poussé

Premier point important : BioPartenaire n’effectue pas lui-même ses contrôles. Il préfère ne pas se positionner en juge et partie. Pour les contrôles, il fait donc appel à un organisme tiers qui s’assure du respect des cahiers des charges selon les référentiels de commerce équitable FiABLE et Fair For Life. Suite au contrôle, assuré par un organisme externe, l’association éponyme décide de l’attribution ou non du label BIOPARTENAIRE® .

Pour obtenir un label aussi novateur et ambitieux, il faut suivre des critères bien particuliers.

Les voici :

Assurer la pérennité de l’activité des producteurs par la garantie d’un prix juste

Photo de nos producteurs de sucre au Paraguay et du tracteur qu’ils ont pu acheter grâce à la prime qui leur a été versée

Il s’agit de rendre les producteurs le plus indépendants possible. Ça consiste à passer un contrat pluriannuels avec eux, pour qu’ils puissent planifier leur production. Dans ces contrats sont également faits des engagements sur les prix et les quantités dans la durée. L’engagement est d’au minimum 3 ans, avec des prix minimums garantis  et des volumes prévisionnels. Une prime de développement est également versée pour les aider en investissements directs (écoles, mise en place de cultures vivrières complémentaires aux cultures destinées à l’exportation internationale, etc…). De quoi les protéger un minimum, nos producteurs !

Etre intransigeants sur les contrôles

 

Comme déjà dit : être certifié bio ET commerce équitable avec des contrôles réguliers sur l’ensemble du système de production (par un organisme tiers, remember ?). De la parcelle agricole aux produits en passant par les lieux de stockage, BioPartenaire passe tout au peigne fin ! Ainsi Lökki est audité 2 jours par an pour contrôler l’ensemble des critères et respect de ces derniers.

 

Instaurer une solidarité entre partenaires

 

Parce que la solidarité, elle se traduit à toutes les échelles au sein du label, l’ensemble des acteurs de la filière s’engagent pour un minimum de 3 ans à respecter un prix minimum garantie et des volumes prévisionnels à l’amont de la filière. Ainsi Lökki s’engage auprès de son partenaire importateur qui lui-même s’engage auprès des producteurs. En choisissant de boire nos Kombuchas, vous êtes solidaires de chacun des acteurs et permettez à toute la filière de continuer à s’investir pour une bio plus humaine, plus équitable et plus engagée.

 

Aller au-delà des exigences et réglementations, notamment via la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises)

Tout au long de la filière (producteurs, coopératives, transformateurs…), les partenaires s’engagent à mettre en place des plans d’action RSE. Cela consiste à identifier des axes d’amélioration dans toutes sortes de pratiques (environnementales, sociales, gouvernance de l’entreprise…) et à mettre en oeuvre des actions concrètes pour progresser constamment. 

Et enfin… se réserver à un seul réseau de distribution

Les produits labellisés BioPartenaire ne sont disponibles qu’en circuit bio spécialisé. Certes, il s’agit de renoncer à une grande partie du marché du bio, mais vous aurez compris la démarche qu’il y a derrière cet acte 🙂

 

Pour résumer tout ça, BioPartenaire allie des notions de Bio, commerce équitable, contractualisation, dialogue et RSE. Quand on vous le disait, que c’était un super-label… 😉

 Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet de BIOPARTENAIRE: http://www.biopartenaire.com/