Les approvisionnements responsables chez Lökki : interview by Joys

Depuis ses premiers jours, Lökki s’est engagée à sourcer des matières premières de qualité et certifiées. Aujourd’hui, Joys, notre responsable approvisionnements responsables, nous parle de son métier et de ce qui lui tient à cœur au quotidien.

Ça veut dire quoi, être responsable approvisionnements ?

Le rôle d’un responsable approvisionnements est double : tout d’abord, faire du sourcing, c’est-à-dire identifier les fournisseurs susceptibles de répondre à nos attentes et besoins en matières premières. Et ensuite, une fois les fournisseurs sélectionnés, effectuer les achats pour que l’on ne manque jamais de rien dans l’atelier !

Mais toi du coup, tu es responsable des approvisionnements responsables… qu’est-ce que ça implique de plus ?

Lökki est engagée dans une démarche de responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE), elle a donc à cœur d’acheter ses matières premières de façon responsable. Acheter responsable, c’est revisiter ses besoins et prendre en compte des critères environnementaux et sociaux dans son acte d’achat. Chez nous, ça veut donc dire aller au-delà de la simple certification Bio.

Quel type de matière premières sources-tu pour Lökki ?

Près d’une cinquantaine ! Mais avant tout du thé et du sucre, ingrédients de base du kombucha. J’achète aussi beaucoup de fruits frais comme les agrumes, de racines fraîches comme le gingembre et le curcuma et des épices, qui viennent donner toutes leurs saveurs et leurs couleurs à nos kombuchas et à nos kéfirs.

Quels critères de qualité importent à Lökki pour ses matières premières ?

La base de tout, c’est à la fois la certification Bio et les caractéristiques organoleptiques. Ensuite, la certification équitable pour tout ce qui vient de loin, comme nos thés, notre sucre, notre maté et notre gingembre. Lökki est certifiée Fair for Life, un label de commerce équitable qui vise un engagement à long terme entre tous les maillons de la chaîne de valeur. Je choisis donc des matières premières certifiées Fair for Life. L’aspect local est également crucial pour nous. Aussi, j’essaie d’acheter des matières premières issues de France voire de Provence dès que c’est possible !

Au final, le prix n’est pas très important dans la balance.

Comment sélectionnes-tu les fournisseurs de matières premières de Lökki ?

Je m’assure que les matières premières proposées par le fournisseur répondent à tous nos critères de qualité, ce qui n’est pas si facile car nous sommes plutôt rigoureux ! Si cela fonctionne, je fais parvenir au fournisseur notre charte d’approvisionnements responsables. Cette charte présente nos engagements environnementaux et sociaux et vise à intégrer nos fournisseurs dans cette démarche d’amélioration continue. Si le fournisseur s’engage à respecter cette charte, alors c’est gagné !

Que met Lökki en place pour mieux connaître ses fournisseurs ?

Nous avons construit une grille de référencement initial. C’est un questionnaire très complet que je soumets à chacun de nos nouveaux fournisseurs, par téléphone ou en direct. Je demande au fournisseur l’origine de la matière première, les pratiques agriculturales qu’il utilise, sa position dans la chaîne d’approvisionnement, les moyens de transport de la matière… et même ses pratiques responsables ! Parce qu’on aime valoriser ce que nous fournisseurs font de bien et nous en inspirer.

Quand c’est possible, nous leur rendons visite dans leurs locaux. Nina a même eu l’occasion de rencontrer nos producteurs de sucre au Paraguay !

Que fait Lökki dans le cadre de sa certification équitable ?

Nous avons une vision à long terme. Cela se traduit par l’établissement de contrats pluriannuels entre Lökki et ses fournisseurs de matières premières équitables, qui stipulent quels volumes de matières premières nous allons commander dans les 3 prochaines années, et à quel prix. Ce prix est décidé d’un commun accord avec le fournisseur, pour qu’il puisse couvrir les frais de production et qu’il comprenne une prime équitable, c’est-à-dire un surcoût payé par Lökki pour le développement de projets sociaux et économiques chez les agriculteurs. Ça veut dire qu’à notre échelle, on contribue à des projets tels que la construction de cabinets médicaux ou l’achat de nouveau matériel pour améliorer les récoltes, par exemple. Chaque année, Ecocert vérifie durant 2 journées d’audit que nous respectons ces contrats.

Qu’est ce qui te plaît de ce métier d’approvisionneur responsable au quotidien ?

Avant tout, la variété des produits que j’achète. Cela me permet d’accumuler nombre de connaissances sur les produits en eux-mêmes, leurs lieux de cultures, leurs saisonnalités et les gens passionnés qui les travaillent tout au long de la chaîne. Et je suis particulièrement sensible à l’aspect équitable : savoir que par nos achats, nous contribuons à améliorer les conditions de vie des producteurs au Paraguay, au Laos, au Vietnam, au Burkina Faso et au Brésil est très gratifiant.

Comment Lökki pourrait encore s’améliorer sur les approvisionnements responsables ?

Si nous avons très à cœur de faire les choses bien, nous ne sommes pas parfaits. De plus en plus de matières premières jusqu’alors seulement certifiées Bio sont désormais certifiées Bio ET équitable, je compte donc développer notre portefeuille de matières premières certifiées équitables. Et bien sûr, je compte bien continuer de fouiner en France et dans la région pour voir les cultures qui s’y développent… Je suis parfois très surprise de voir ce qui peut pousser chez nous ! En témoigne notre citron vert de Provence, qui pousse à seulement 45 km de nos locaux.

Cet article vous a plu ?! Partagez-le : 

Pour suivre notre actualité et la sortie des prochains articles, likez notre page facebook :