10 tuyaux pour consommer moins et mieux |#Biotonome 1/7

Le réseau Biocoop a travaillé sur un Manifeste du Biotonome en 7 principes d’action pour être acteur de sa vie et se faire du bien au quotidien. Ces thèmes seront traités le 21 mai prochain dans les Biocoop de France et nous avons tout naturellement décidé de partager avec vous notre vision et nos bons plans sur ces sujets.

Dans cet article 1/7, nous allons parler de comment faire pour consommer autrement, c’est-à-dire privilégier un essentiel de qualité en achetant moins et mieux.

Pourquoi changer notre mode de consommation ?

Pour l’avoir vécu nous-même, nous avons, pour la plupart d’entre nous, des habitudes de consommation bien ancrées, et ce n’est pas facile d’en changer sans que cela soit un vrai casse-tête. Notre quotidien est déjà si chargé. Nous manquons de temps alors nous tâchons de faire au plus vite pour remplir notre frigo et nous faire plaisir. Les supermarchés connaissent un vrai succès pour cette raison. Nous y trouvons tout, au même endroit, c’est un vrai gain de temps. Pourtant, en y réfléchissant de plus près, les supermarchés ne sont pas vraiment la solution idéale :

  • L’environnement de ces magasins est austère. Chercher une place sur un immense parking, aller dans un magasin ultra éclairé et sans âme, pas de relationnel avec les vendeurs, queue à la caisse et caissières peu épanouies pour nous dire au revoir.
  • Notre argent va directement dans les poches de grands investisseurs et actionnaires qui n’ont franchement pas besoin de nous pour manger à la fin du mois.
  • Nous sommes submergés de messages marketing et de merchandising faisant en sorte de nous faire acheter toujours plus en nous donnant l’impression que nous avons absolument besoin de cette chose inutile et que nous faisons de bonnes affaires. 
  • Ces magasins nous assomment de publicités jusque dans nos boites aux lettres et devant notre canapé pour que même chez nous nous ne les oublions pas.
  • Ces magasins privilégient un approvisionnement low cost, industrialisé et souvent importé de pays lointains. Leurs fournisseurs français, eux, doivent attendre plus de 60 jours pour être payés et sont complètement opprimés par cette grosse machine. Ils ne choisissent même plus leur prix, toujours obligés de vendre moins cher à la centrale. Il n’y a qu’à voir les producteurs français qui ont encore manifesté récemment tellement ils ne peuvent plus vivre décemment de leur travail !
  • Les rayons bio des ces supermarchés sont hors de prix et pas du tout respectueux de l’environnement (produits venant souvent de loin et sur-packagés)

Bref vous l’aurez compris, votre porte-monnaie est votre premier bulletin de vote et en choisissant en pleine conscience à qui vous donnez votre argent, votre impact peut être énorme.

 

biotonome manisfeste 1

Les solutions pour consommer mieux

  1. Je favorise les petits producteurs et artisans qui produisent et façonnent leurs produits avec respect et passion (voir notre article ici pour les trouver)
  2. J’achète le moins packagé possible (ça pèse clairement sur le prix du produit final, ça prouve qu’il n’a pas été transformé et ça divise par deux ses déchets une fois arrivé à la maison !) ► conseils pour mettre en place le vrac à la maison
  3. J’achète le moins transformé possible (meilleurs pour le corps et l’impact environnemental)
  4. Je diminue ma consommation de viande et de poisson (concrètement le corps n’a besoin d’en manger que deux à trois fois par semaine maximum ! et la planète vous dira merci car l’élevage des bêtes que nous consommons engendre un impact considérable sur l’environnement. Vu le nombre que nous sommes sur cette planète il va falloir apprendre à partager.)
  5. Je passe aux cosmétiques bio et naturels. Le cosmétique conventionnel vend beaucoup de rêve au travers des pubs et du packaging mais est fabriqué très majoritairement avec des produits de synthèses et pas forcément bon, ni pour la santé ni pour l’environnement. Privilégiez les cosmétiques bio et encore mieux, apprenez à faire les vôtres directement à la maison ► http://www.generationscobayes.org/
  6. Je loue, j’emprunte ou j’échange au lieu d’acheter si je n’ai besoin que ponctuellement d’un bien  (voir notre article sur ce sujet ici)
  7.  Je lutte contre l’obsolescence programmée (article ici) et je prends conscience de l’impact écologique et social qu’ont les produits bas de gamme. Les deux étant attrayants sur le court terme (grâce à leur bas prix) mais désastreux et coûteux sur le long terme autant pour le consommateur que pour l’écosystème (gaspillage et pollution énorme !)
  8. Exit le syndrome de l’achat compulsif : malgré ce qu’a pu me rabâcher la PUB,  je prends du recul avant d’acheter un nouveau bien et me demande si j’en ai vraiment besoin 
  9. Je fais le tri à la maison de tous ces biens que j’accumule et qui ne me servent à rien et je privilégie un essentiel de qualité 
  10. Je privilégie le made in France et les produits étudiés pour durer (même s’ils sont un peu plus cher à l’achat) 

Cet article vous a plu ? Partagez-le :