Lökki a choisi Enercoop pour son électricité

Logo EN

Pourquoi ?

A l’ouverture de notre micro brasserie avignonnaise, nous devions souscrire à un contrat d’électricité chez un fournisseur. Jusqu’à là, rien d’anormal !

Pour la première fois, nous avons pris le temps de nous poser sur cette question et n’avons donc pas opté trop hâtivement pour EDF. Cet emménagement était pour nous l’occasion de passer à un approvisionnement en électricité plus propre, une alternative aux énergies polluantes encore trop majoritairement utilisées dans notre pays.

LABEL couleur

Nina avait entendu parlé d’Enercoop dans ses lectures. Ce fournisseur d’électricité renouvelable et coopérative achète directement l’énergie consommée par ses clients auprès de producteurs locaux d’énergie hydraulique, éolienne, photovoltaïque, et biomasse. Il réinvestit la quasi-totalité de ses bénéfices dans l’objet même de sa structure, à savoir : les énergies renouvelables et les économies d’énergie. Pour mieux comprendre en image, c’est par ici.

Enercoop s’est organisé de tel sorte à être le plus près possible des consommateurs et des producteurs locaux d’énergie verte grâce à un réseau de coopératives régionales dispatchées sur l’ensemble du territoire français. Pour trouver la plus proche de chez vous c’est par ici

 

Comment faire pour se fournir chez Enercoop la première fois?

Sebastian a donc appelé en août dernier la coopérative de la région PACA pour se renseigner. Il a échangé avec Virginie qui a fait une simulation de ce que coûterait notre consommation chez eux  (les tarifs sont un peu plus élevés). Elle lui a expliqué le fonctionnement du contrat et de quelle manière il pouvait résilier chez l’autre fournisseur si nécessaire. Seb a reçu par email le résumé de cet échange et n’avait plus qu’à retourner le contrat signé s’il était partant pour démarrer. C’est ce que nous avons fait ! Et nous en sommes très contents.  Nous nous sentons utiles et acteurs du changement puisqu’en ayant souscrit chez Enercoop, nous soutenons et finançons directement les énergies renouvelables et leur développement près de chez nous et tout au long de l’année.

 

torrent-87_960_720 clouds-windmill-crops-large

 

Cela dit, nous sommes bien conscients que l’énergie la plus propre et la moins chère est celle que nous ne consommons pas ! Nous faisons donc du mieux que nous pouvons pour consommer de la manière la plus raisonnée possible. Nous faisons la guerre au gaspillage et utilisons des machines les plus économes possible en énergie.

L’isolation est aussi un point clé et nous nous y pencherons très sérieusement quand Lökki aura grandi et que nous aurons les moyens de construire nos locaux. Nous rêvons d’un bâtiment RT2012 à énergie positive… Va falloir en vendre des bouteilles pour réaliser ce rêve ! Aller hop hop hop on retourne au travail !

 

Partager l’article : 

Pour suivre notre actualité et la sortie des prochains articles, n’hésitez pas à liker notre page facebook :

Merci MakeSense d’avoir organisé un holdup pour Lökki

Le mardi 29 mars, Lökki a bénéficié de l’aide de la communauté Make Sense et c’était juste génial ! Une quinzaine de personnes bénévoles MakeSense ont passé deux heures à se creuser les méninges et à imaginer notre future campagne de crowdfunding. Le tout dans la bonne humeur et dans un lieu ultra sympa : la Nouvelle Mine.

12321335_1060005280727038_1414738249389636121_n

C’est quoi un Hold-Up MakeSense ?

En gros nous avions besoin d’aide et d’idées pour imaginer notre campagne de crowdfunding. On voulait trouver des contreparties sympas et le meilleur moyen de communiquer sur cet événement important pour nous. Cet atelier visait donc à résoudre notre problématique par le biais d’un brainstorming créatif : un Hold-Up by MakeSense.

MakeSense-logo-no-background1

Un Hold-Up, c’est une méthode de brainstorming ludique et interactive développée par MakeSense dans le but de résoudre des défis concrets rencontrés par les entrepreneurs sociaux. Les participants au Hold-Up discutent et échangent des idées pendant 2 heures pour parvenir à des solutions. Ils sont cadrés par un animateur qui les guide en appliquant une méthodologie assez cool d’atelier de créativité.

 

 

DSC_0969

Comment s’est passé notre Hold-Up MakeSense ?

Pour notre Hold Up c’est Mathilde qui a animé l’atelier. Nous avions échangé autour d’un café une petite heure, quelques jours auparavant, pour préparer ce hold up ensemble. Puis elle a travaillé de son côté les questions et élaboré l’atelier qu’elle allait conduire le soir de la rencontre. Elle a aussi pris en charge la communication (sur facebook notamment) pour prévenir les bénévoles. Bref, une petite perle !

Le jour J, nous avions rdv à 19h. Une quinzaine de personne (dont plus de 50% d’inconnu) nous avaient fait l’honneur de leur présence.  Quel sentiment de solidarité et d’entraide formidable ! Ça faisait vraiment chaud au cœur de se sentir soutenu et de voir que grâce à de telle initiative, les entrepreneurs ne sont pas isolés face à ses problématiques.

 

11219651_210083182693845_4993569434438478113_n

Nous nous sommes présenté et avons fait rapidement connaissance sous forme d’un jeu : «l’Ice breaker ». Puis nous avons pris place autour d’une table, Nina a présenté en 5 minutes le projet Lökki et Mathilde a pris la main pour démarrer les festivités. Concrètement, l’animateur pose des questions (absolument accessible à tous) et tout le monde est invité à dire ce à quoi il pense et à le noter sur un post-it. Au fur et à mesures, les idées fusent (il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises idées), se complètent, se structurent et il en sort parfois des idées assez génialissimes. Comme quoi rien de mieux que le collectif pour imaginer de bonnes idées. Seul on va plus vite mais a plusieurs on va bien plus loin 😉

 

Make Sense ? Qu’est-ce que c’est ?

C’est une plateforme communautaire, créé par deux français, qui rassemble déjà 22.000 bénévoles dans le monde entier pour épauler les start-ups du social-business.

En gros ce sont des gens, vous et moi, n’importe qui, qui se réunissent bénévolement le temps d’une petite soirée et qui s’adonnent à une série de questions réponse en tout genre (sous forme d’atelier de créativité) pour à la fin essayer d’ébaucher des solutions qui aideront un entrepreneur social à résoudre son défi.

Ça vous intéresse ?

  • Vous souhaitez devenir bénévole « SenseMaker », participer à un hold-up près de chez vous et pourquoi pas apprendre à en animer un :
    1. aller sur www.make-sense.org, créez votre profil pour être tenu informé des hold-ups, événements et formations tenus près de chez vous
    2. cherchez le groupe Facebook MakeSense de la ville/région la plus proche de chez vous. Par exemple pour la région PACA.
  • Si vous êtes entrepreneur social et que vous souhaitez demander de l’aider auprès du réseau MakeSense : 
    1. créer votre profil d’entrepreneur  sur www.make-sense.org
    2. enregistrez votre projet sur ce site
    3. soumettez votre défi et demander de l’aide à la communauté MakeSense (via Facebook ou par mail : feedback@makesense.org)

 

Partager l’article :

          

Pour suivre notre actualité et la sortie des prochains articles, n’hésitez pas à liker notre page facebook :